ANDRÉ Roland, Paul

Né le 1er novembre 1900 à Tournan (Gers), fils d’un maçon et d’une blanchisseuse, Roland André se maria à Paris (XVIIIe arr.) en 1923. Mécanicien chauffeur et wattman, il adhéra au Parti communiste la même année. Il militait aussi au syndicat unitaire de la Métallurgie.

Le 2 décembre 1936, il devint membre des Brigades internationales. Il avait lui-même amenée de France, accompagné de sa femme et de sa fille, une automobile-clinique Renault, dont il garda la responsabilité en Espagne, avec les fonctions de chauffeur et de stérilisateur. Affecté dans les services sanitaires de différents corps d’armée, Roland André, qui avait été caporal d’infanterie lors de son service militaire, refusa de recevoir un grade. Il fut blessé par un éclat au côté gauche.

Rentré en France après octobre 1938, il mourut le 12 janvier 1972 à Senlis (Oise).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90785, notice ANDRÉ Roland, Paul , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

SOURCES : Arch. AVER. — Arch. RGASPI, Moscou, 545/6.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément