ANDRÉ Pierre, Marie, François

Communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Né le 27 octobre 1913 à Priziac (Morbihan), fils d’un instituteur tué pendant la Première Guerre mondiale, adopté par la Nation en 1920, Pierre André suivit les cours de l’École nationale professionnelle d’Armentières, puis de celle de la Marine. Il contracta un engagement de cinq ans dans cette arme lors de son service militaire, en 1930. Second maître mécanicien, il fut réformé avant la fin de son engagement.

Domicilié 23 Rue Camille-Pelletan à Lambezellec (aujourd’hui quartier de la ville de Brest, Finistère) à son retour, il devint facteur auxiliaire de la poste principale de Brest. Membre du syndicat CGT des Inscrits maritimes depuis 1936, il adhéra au mois de juillet de l’année suivante au Parti communiste et y remplit rapidement les fonctions de secrétaire de cellule et de trésorier de section.

Célibataire, Pierre André fut volontaire dans les Brigades internationales de l’armée républicaine espagnole à partir du 12 avril 1938. Responsable du PC au sein de sa compagnie du bataillon "Henri-Barbusse", alors intégré à la 14e Brigade la Marseillaise, il fut porté disparu, par erreur, en septembre, et rapatrié en décembre 1938, considéré comme "bon" par la commission des cadres du PCE.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90781, notice ANDRÉ Pierre, Marie, François , version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 27 mars 2017.

SOURCES : Arch. RGASPI, Moscou, 545/6 ; RGASPI 545.6.1038 fiches individuelles 31 décembre 1937 ; RGASPI 545.6.44. — Eugène Kerbaul, 1640 militants du Finistère, Bagnolet, 1988.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément