ADANT Albéric

Par Rémi Skoutelsky

Né le 18 décembre 1905 à Saint-Sulpice (Somme) ; chaudronnier ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

RGASPI

Fils d’un ouvrier, Albéric Adant était chaudronnier. A partir de 1925, il fut pendant trois ans maréchal des logis dans l’Artillerie coloniale, au Maroc. Il habitait alors Saint-Quentin (Aisne) et avait adhéré à la CGTU. Travaillant ultérieurement à Pantin (Seine), il s’affilia au syndicat unitaire des Métaux et devint membre du Parti communiste dans cette ville, où il habitait probablement, en 1930.

Marié et père de deux enfants, il fut volontaire en Espagne républicaine à partir du 10 septembre 1937. Combattant de la 14e Brigade internationale la Marseillaise, il fut grièvement blessé à la colonne vertébrale à Caspe (Aragon). Il fut hospitalisé le 19 août 1938 et rapatrié sanitaire le 13 septembre 1938.

Il fut apprécié par la commission des cadres du Parti communiste d’Espagne comme un « Bon camarade antifasciste. Au bon moral », à la « bonne compréhension des problèmes politiques espagnols ».

Il vécut un temps chez sa fille à Pantin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90149, notice ADANT Albéric par Rémi Skoutelsky, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 12 septembre 2019.

Par Rémi Skoutelsky

RGASPI

SOURCES : Arch. RGASPI, Moscou, 545/6 ; RGASPI 545.6.1038 liste des Brigadistes français en Espagne républicaine, fiches individuelles 31 décembre 1937 ; RGASPI 545.2.290, BDIC mfm 880/48. (Notes Daniel Grason). — Arch. AVER

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément