IZORET Jules, Alfred

Par Claude Pennetier

Né le 1er octobre 1873 à Saint-Maixent (Deux-Sèvres), fils d’un cordonnier et cordonnier lui-même, Jules Izoret se maria à Paris (XXe arr.) le 29 octobre 1898. Il habitait Bagnolet lorsqu’il se remaria dans cette commune, le 11 avril 1914, avec une cordonnière. Sa signature sur l’acte de mariage témoignait de son appartenance à la franc-maçonnerie. Il fut élu conseiller municipal socialiste SFIO de Bagnolet le 30 novembre 1919, en dernière position de la liste de Raoul Berton*. En mars 1925, il était socialiste SFIO comme la majorité du conseil et comme le maire Jules Sabatier*. Izoret ne se présenta pas aux élections de mai 1925, mais il fut, sans succès, candidat sur la liste socialiste autonome aux élections partielles de mars 1927.

Il apparaissait sur les listes nominatives de recensement de 1926 comme « cordonnier patron ». L’aîné de ses cinq enfants, cordonnier monteur, travaillait chez lui.

Jules Izoret mourut à Paris (XXe arr.) le 10 septembre 1950.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article90024, notice IZORET Jules, Alfred par Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 novembre 2010, dernière modification le 2 novembre 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine, DM3 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — Arch. Com. Bagnolet. — État civil de Saint-Maixent, Paris (XXe arr.) et Bagnolet. — Renseignements recueillis par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule.

Version imprimable Signaler un complément