THIOLIÈRE André, Bernard

Par Marie-Louise Goergen

Né le 16 novembre 1934 à Migennes (Yonne) ; cheminot, ouvrier professionnel (ajusteur) puis conducteur de route ; secrétaire général de la Fédération générale autonome des agents de conduite (FGAAC) de 1973 à 1984.

Fils unique d’un cheminot de la Voie et d’une garde-barrière remplaçante, André Thiolière obtint son certificat d’études primaires puis entra comme apprenti au dépôt de Laroche (Yonne) le 3 octobre 1949. À la fermeture du dépôt, il fut transféré au centre d’apprentissage des ateliers de voitures de Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise) en octobre 1951, et y obtint son CAP d’ajusteur le 30 septembre 1952. Embauché comme ouvrier professionnel aux ateliers de Villeneuve dès le lendemain, il les quitta pour le service militaire, qu’il effectua du 19 octobre 1955 au 6 janvier 1958 en Allemagne, puis en Algérie. Réadmis au dépôt de Paris-Sud-Est dès le 7 janvier 1958, il fut muté, à sa demande, à Laroche le 1er mai de la même année. C’est là que se déroula l’ensemble de sa carrière professionnelle : accédant au grade d’élève conducteur en février 1962, il devint conducteur électricien en octobre 1963 puis conducteur de route en avril 1964. Permanent syndical à partir de septembre 1974, André Thiolière partit en retraite le 16 novembre 1984.

Encouragé par un conducteur (« tu n’as qu’à t’engager »), il avait adhéré à la Fédération générale autonome des agents de conduite (FGAAC) en janvier 1963. Élu membre du conseil national en 1968, il devint secrétaire général adjoint en 1971, puis secrétaire général à partir de 1973 jusqu’à son départ en retraite. C’est alors qu’il mit en place l’action de la fédération en direction de retraités, avant d’en prendre la responsabilité en 1996. Il participa, avec des camarades de la CGT et de la CFDT, à la création de l’association « Départ en retraite » (ADER) à Laroche-Migennes.
Marié en octobre 1958 à Migennes avec Liliane Garlin, fille d’un chauffeur de route qui avait travaillé comme vendeuse jusqu’à son mariage, il est père d’un fils qui est technicien chez Xerox.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8988, notice THIOLIÈRE André, Bernard par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 31 janvier 2012.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Notes de Georges Ribeill. — Renseignements communiqués par André Thiolière.— Etat civil.

Version imprimable Signaler un complément