ANDRÈS Aurora [ANDRÈS Françoise]

Par Claude Pennetier

Née le 12 juin 1912 à Ivry-sur-Seine (Seine) ; dactylographe française au KIM à Moscou.

Fille de Léopoldo Andrès, chauffeur mécanicien espagnol (manœuvre sur l’état civil) et de Julienne Urquiola, "retenue à son domicile par une mauvaise santé" (ses parents habitaient dans le quartier d’Ivry-Port), Aurora Andrès obtint son certificat d’études primaires, fit une année de cours complémentaire à Saint-Denis puis partie en Espagne où elle fit deux années d’école. Elle dit quelle a été « élevée en Espagne » mais on ignore les dates de sa présence en Espagne. Elle était de nationalité espagnole.

Responsable de pionniers puis militante des Jeunesses communistes depuis 1929, elle adhéra la même année au syndicat unitaire des employés. Elle travaillait dans une maison d’exportation France-Amérique latine, rue du Quatre-septembre à Paris et utilisa sa participation à une commission exportation pour rejoindre l’URSS.

En mars 1930, Aurora Andrès arriva à Moscou pour travailler comme dactylographe française au KIM. Elle habitait toujours à l’hôtel Lux en 1931.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article89729, notice ANDRÈS Aurora [ANDRÈS Françoise] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 14 octobre 2010, dernière modification le 7 septembre 2012.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 1444, questionnaires remplis le 26 avril 1930 et le 17 novembre 1930 ; photographie d’identité. — Arch. Com Ivry-sur-Sein : aucune mention en marge de l’acte de naissance de Françoise Andrès, ni de mariage ni de décès.
Peut-être est-elle décédée avant 1945, date de l’obligation des marges de décès ?

Version imprimable Signaler un complément