TESCHE Pierre

Par Justinien Raymond

Né à Issoire (Puy-de-Dôme) en 1869 ; mort à Paris, le 29 septembre 1912 ; employé cheminot, puis journaliste ; militant syndicaliste et socialiste.

Pierre Tesche vint jeune à Paris et fut employé au PLM. Il fut secrétaire général adjoint du syndicat national des cheminots avant de l’être au métro où il était entré et où son action syndicale le fit révoquer en 1902. Il fut alors rédacteur à l’Action, puis chargé de la chronique de la vie sociale à l’Humanité en compagnie d’Albert Thomas. En cette qualité, il fut secrétaire général du syndicat national des Journalistes professionnels qu’il avait créé le 10 mars 1905.

En 1909, il assura pour l’Humanité un reportage des grèves de Méru qui fit quelque bruit dans l’Oise. Aussi, aux élections législatives de 1910, la fédération socialiste de ce département posa sa candidature dans la 2e circonscription de Beauvais. Il obtint 2 552 voix contre 6 800 au radical Baudon et 8 200 au candidat de droite qui sera élu au second tour.

Tierre Tesche fut délégué à plusieurs congrès nationaux corporatifs : au XIVe - 8e de la CGT - Bourges, septembre 1904 ; au XVe, Amiens, octobre 1906 ; au XVIe, Marseille, octobre 1908 ; au XVIIe, Toulouse, octobre 1910.

Sa mort précoce que faisait prévoir une santé débile fut l’occasion de témoignages qui disent la valeur du militant. Jaurès prononça son éloge funèbre ainsi que Léon Jouhaux et Bourceret, des journalistes. De nombreux députés étaient présents dont Sembat, de nombreux conseillers municipaux, les leaders de la CGT aux côtés de Jouhaux, Yvetot, Dumoulin, Griffuelhes ; des confrères dont Rémy Roure.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8929, notice TESCHE Pierre par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 29 janvier 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : L’Humanité, 2 octobre 1912. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, op. cit., p. 476.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément