BONNARD (pseudonyme)

Bonnard était élève de l’ELI en novembre 1929.

Lors de la réunion du 15 novembre du Groupe National Français de l’ELI, il fut mis en accusation, avec René Dillen et Sylvan Péronnet, pour son refus de participer à la campagne du 3e emprunt dans le cadre de l’émulation socialiste. Il expliqua qu’ouvrier qualifié dans une usine à Hagondange après la guerre, il avait perdu sa place en adhérant au parti communiste et s’était mis en désaccord avec sa famille. Il considérait avoir fait un grand sacrifice pour le parti et réclamait un minimum de bien être, en s’opposant aux inégalités de salaires des ouvriers soviétiques. Il refusa de faire son autocritique. Cette manifestation "d’état d’esprit petit-bourgeois" fut sévèrement condamnée, puisqu’on proposa son exclusion du parti.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article89288, notice BONNARD (pseudonyme), version mise en ligne le 24 septembre 2010, dernière modification le 11 mars 2015.

SOURCE : RGASPI, 531 1 174, procès verbal de la réunion du groupe français du 15 novembre 1929.

Version imprimable Signaler un complément