HEURTEBISE André

Par Louis Botella, Paul Boulland

Né vers 1923, mort le 20 novembre 1994 ; ingénieur à EDF ; syndicaliste FO et UNSC, trésorier (1961-1967) puis secrétaire général de la Fédération FO des IEG (1967-1974), membre du bureau confédéral (1974-1980).

Ingénieur diplômé, André Heurtebise commença à travailler en novembre 1945 à la Compagnie parisienne de distribution de l’électricité. En janvier 1946, il devint responsable de la section syndicale et membre du bureau du syndicat CGT des cadres et agents de maîtrise au sein de cette société.

Fin 1947, il fut élu secrétaire du syndicat FO des ingénieurs, cadres et agents de maîtrise du Centre de distribution « Paris Électricité », puis secrétaire général, et enfin président.
En 1952, il devint secrétaire général adjoint, puis secrétaire général de l’UNSC (Union nationale des syndicats cadres de l’électricité et du gaz), créée à l’initiative de la Fédération Force ouvrière des industries de l’énergie électrique et du gaz en juin 1948.

À ce titre, il fut élu suppléant au comité fédéral à l’issue du IIIe congrès de la Fédération puis à la commission des conflits à l’issue du Ve congrès (octobre 1956). Membre de la commission exécutive et du comité fédéral, il fut élu trésorier adjoint de la Fédération à l’issue de ses VIIe, VIIIe et IXe congrès (avril 1961-novembre 1965) puis secrétaire général, du Xe au XIIe congrès inclus (novembre 1967-novembre 1972).

Au terme des XIIe et XIIIe congrès (juin 1974 et mai 1977), il siégea également au bureau confédéral de la CGT-Force ouvrière. Il eut en charge le secteur économique. Il fut remplacé en 1980 par Marc Blondel.

En 1969, il devint trésorier général de la FNIC-FO (Fédération nationale des ingénieurs et cadres), puis, en 1973, secrétaire national.

Il fut également conseiller d’État en service extraordinaire et membre du conseil général de la Banque de France.

Passionné par le billard, il assuma, pendant de nombreuses années, la fonction de président de la Fédération française de billard et, à ce titre, il appartint au Comité olympique français.
En retraite, il se retira à Ébreuil (Allier) et fut le président du club local de pétanque. Il fut inhumé le 22 novembre 1994 à Ébreuil.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article89244, notice HEURTEBISE André par Louis Botella, Paul Boulland, version mise en ligne le 21 septembre 2010, dernière modification le 13 août 2013.

Par Louis Botella, Paul Boulland

ŒUVRE : 3 billes aux reflets tricolores, Fédération française de billard, Thionville, 1984.

SOURCES : Lumière et Force, n° 32 (octobre-novembre 1952), 55 (septembre-novembre 1956), 77 (avril-mai 1961), 92 (décembre 1963-janvier 1964), 104 (octobre-décembre 1965), 120 (novembre-décembre 1967), 133 (janvier 1970), 150 (janvier 1973), 168 (décembre 1976). — Personnel politique français, 1870-1988, Paris, PUF, 1989. — FO Hebdo, 7 décembre 1994. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément