IMBERT Roger, Henri

Par Jacques Girault

Né le 10 août 1913 à Avignon (Vaucluse), mort le 2 mai 1986 à Cavaillon (Vaucluse) ; instituteur ; militant syndicaliste et mutualiste ; conseiller municipal socialiste de Cavaillon.

Fils d’un artisan coiffeur qui mourut en 1915, au front pendant la Première Guerre mondiale, Roger Imbert fut, avec son frère, élevé par sa mère devenue femme de ménage. Pupille de la Nation, il entra à l’École normale d’instituteurs d’Avignon. Nommé en sortant instituteur à Saignon, après son service militaire, instituteur pendant un an à Sérignan, il obtint sa mutation en 1936 pour un poste d’instituteur à l’école de garçons Paul Gauthier à Cavaillon. Mobilisé le 26 août 1939, fait prisonnier à Lille lors de l’offensive allemande, il resta en captivité en Allemagne jusqu’à la fin de la guerre.

Imbert se maria en juillet 1938 à Cheval-Blanc (Vaucluse). Le couple eut une fille née en 1946.

Imbert redevint instituteur, puis professeur de mathématiques de cours complémentaire et directeur du collège d’enseignement général de la rue Thiers à Avignon. Il poursuivit sa carrière comme directeur-adjoint au collège d’enseignement secondaire Clovis Hugues à Cavaillon jusqu’à sa retraite en 1972.

Imbert était en 1950 membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, responsable de L’Ecole libératrice. Il fut élu comme membre de la commission administrative paritaire départementale. Il participa à la naissance et à la mise en place dans le Vaucluse de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale. Présent en 1947, lors de la création dans le département de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, militant par la suite, il fut élu le 22 juin 1961 à la commission administrative de la section. Nommé secrétaire le 17 juin 1962, il présida cette section de 1968 à 1979. Il continua par la suite à siéger comme administrateur et comme président d’honneur. Il fut aussi actif dans des mutuelles (MAIF, MAE, MRIFEN).

Imbert fut élu conseiller municipal de Cavaillon sur une liste à direction socialiste. Vice-président au Bureau d’aide sociale en 1982, il assura bénévolement pendant une quinzaine d’années la gestion des cantines scolaires au sein de l’Association du patronage des écoles laïques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article89198, notice IMBERT Roger, Henri par Jacques Girault, version mise en ligne le 19 septembre 2010, dernière modification le 19 septembre 2010.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Com. Cavaillon (Hélène Maignan). — Presse syndicale. — Renseignements fournis par Madame Annie Del Pia, fille de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément