HÖGGER Ernst.

Par Brigitte Studer

Né en 1899 à Zurich, décédé en 1969 à Zurich ; secrétaire syndical, puis employé d’une caisse-maladie et comptable ; dirigeant de la section zurichoise du Secours rouge entre 1929 et 1936 et délégué au congrès du SRI en 1932.

Ernst Högger était le fils d’un employé des CFF, membre du Grütli, puis du Parti socialiste. Sa mère était une des fondatrices de l’Association des lessiveuses et femmes de ménage et elle devint communiste en 1921. Comme sa soeur Martha et son frère Walther, Ernst Högger s’engagea dès son adolescence, à seize ans déjà, aux Jeunesses socialistes. Il en paya le prix fort, car son patron refusa de garder un membre des Jungburschen, comme les Jeunes socialistes étaient parfois appelés, et il ne put pas terminer son apprentissage de commerce. A l’âge de vingt ans, on lui confia la direction du secrétariat ouvrier de l’Oberland zurichois. Puis il fut secrétaire du syndicat des travailleurs du textile, rédacteur de journaux socialistes, actif dans la chorale ouvrière, parmi les créateurs des Amis de la nature et des Sportifs indépendants. Membre fondateur de la section de Wetzikon du PCS, il en démissionna fin 1921, puis la réintégra en 1924. De 1924 à 1928, il fut secrétaire de la section zurichoise des travailleurs du bâtiment de la FOBB. Il fut un des dirigeants du Secours rouge zurichois, son président même de 1929 à 1936, membre de son Comité central jusqu’en 1941. Il était en charge du secteur des « émigrés ». Par moment, il devait trouver des logements clandestins pour pas moins de 125 personnes à la fois. En 1932, il participa comme délégué au congrès du Secours rouge international à Moscou. Il était membre de diverses commissions de travail et à partir de 1937 la commission centrale de contrôle. Il se présenta comme candidat sur la liste du PC pour les élections communales de Zurich en 1933 et au Grand Conseil zurichois en 1938. Lors du 7e Congrès du PCS, en mai 1939, il fut nommé à la commission de contrôle des mandats. Pendant la période d’illégalité du parti, Ernst Högger présida une section communiste de la ville de Zurich.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88787, notice HÖGGER Ernst. par Brigitte Studer, version mise en ligne le 22 août 2010, dernière modification le 21 août 2010.

Par Brigitte Studer

SOURCE : Brigitte Studer, Un parti sous influence. Le Parti communiste suisse, une section du Komintern, 1931 à 1939, Lausanne, Editions L’Age d’Homme, 1994, pp. 656-657.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément