HOUILLER Charles, Louis, Joseph [HOULLIER selon l’état civil]

Par Julien Cahon

Né le 11 mai 1887 à Dommartin (Somme), mort le 1er février 1975 à Dury (Somme) ; instituteur ; résistant ; militant radical-socialiste dans la Somme ; vice-président fédéral et président de la section d’Amiens de la Ligue des droits de l’Homme ; conseiller général (1951-1970), adjoint au maire (1947-1964) puis maire (1964-1965) de Dury (Somme).

Fils d’un instituteur, Charles Houiller fut élève à l’École normale d’Amiens puis nommé instituteur à Cappy, Hornoy, Cachy, Sains et Ailly-sur-Noye, où il termina sa carrière comme directeur d’école.

Mobilisé pendant la Première Guerre mondiale, il fut blessé trois fois et reçu cinq citations, dont deux à l’ordre de la division et deux à l’ordre du corps d’armée. De retour à la vie civile, il adhéra à la Ligue des droits de l’Homme, et milita à la section de Boves, puis celle d’Amiens.

De nouveau mobilisé en 1939 comme capitaine de réserve, il prit part à la défense d’Amiens le 24 août 1939, et fut fait prisonnier le 23 juin 1940 et emmené en Allemagne. De retour de captivité en 1942, il entra en résistance au sein du groupe « Charles de Gaulle », un mouvement strictement départemental, en particulier sur le littoral et surtout dans la canton d’Amiens (37% des membres). Ce groupe fondé en avril 1942 par Robert Barré et Michel Dubois intégra ensuite le réseau Zéro France (monsieur Mention alias « Clovis » était le chef de secteur dans la Somme). Ses actions principales étaient l’hébergement des aviateurs alliés abattus, la récupération d’armes, la recherche de renseignements et les sabotages.

A la Libération, Charles Houiller adhéra au Parti radical-socialiste. Élu conseiller général dans le canton de Boves en 1951, il présida la quatrième commission et fut réélu jusqu’en 1970. Il était alors délégué cantonal et trésorier cantonal des Anciens combattants prisonniers de guerre. Élu conseiller municipal de Dury en 1947, il fut désigné adjoint au maire, puis maire en 1964 mais dut céder son fauteuil après les élections municipales de 1965. Charles Houiller se présenta également aux élections législatives de 1956, en cinquième position (sur six) sur la liste radicale-socialiste.

Ligueur, il fut dans les années soixante, vice-président fédéral de la LDH et présida la section d’Amiens, suite au décès de Louis Lebel*.
Directeur d’école honoraire, médaille d’argent des instituteurs, officier de l’instruction publique, officier des palmes académiques, officier du mérite social, capitaine de réserve honoraire, croix de guerre 1914-1918, titulaire de la croix des services volontaires, Charles Houiller était officier de la légion d’honneur à titre militaire (1956).

Il eut des obsèques religieuses et fut inhumé à Estrées-sur-Noye (Somme).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88783, notice HOUILLER Charles, Louis, Joseph [HOULLIER selon l'état civil] par Julien Cahon, version mise en ligne le 21 août 2010, dernière modification le 25 juillet 2018.

Par Julien Cahon

SOURCES : Arch. Dép. Somme, 23W66. — Le courrier picard, 1945-1965. — L’avenir de la Somme, 20 décembre 1955. — Annuaire général du département de la Somme, 1945-1970. — Alain Trogneux, Dictionnaire des élus de Picardie, tome 1 : la Somme, Amiens, Éditions Encrage, 2004, 255 pages.— Etat civil.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément