IZAMBARD Henriette, Octavie, Zoé épouse Arnaud.

Par Jean-Pierre Besse

Née le 22 juin 1876 à Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine), morte le 4 juin 1967 à L’Isle-Adam (Seine-et-Oise, Val d’Oise) ; institutrice ; militante syndicaliste ; militante communiste, maire de Reilly (Oise).

Fille d’épiciers, Henriette Izambard, écrit parfois Isambart, institutrice dans la Seine, en particulier à Romainville, syndicaliste très active dans la Fédération nationale ses syndicats d’instituteurs, participa à la propagande pacifiste pendant la Première Guerre mondiale. Dans son appartement, rue du Général-Brunet à Paris (XIXe arr.), se tint, le 3 août 1917, le congrès de la Fédération de l’Enseignement. Amie d’Hélène Brion, elle fut, en 1918, menacée de révocation ainsi que Fernand Loriot, puis perquisitionnée. L’administration la déplaça d’office, ce qui réduisit l’efficacité de son action syndicale. En 1920, elle fut censurée et déplacée d’office une seconde fois. Toujours membre du bureau fédéral en 1919, trésorière en 1920-1921, elle participa, en 1920, à la constitution du Comité syndicaliste révolutionnaire de l’enseignement et en fut la trésorière dans le bureau provisoire. Elle militait dans les groupes féministes de l’enseignement.

Henriette Izambard se maria en février 1921 à Paris (XIXe) avec Jean-Baptiste Arnaud, artiste-peintre.

Retraitée, Henriette Izambard, au premier tour, fut élue conseillère municipale de Reilly (Oise) qui comptait en 1946 moins de 100 habitants, le 29 avril 1945, avec six communistes dont quatre femmes. Elle devint maire communiste. Elle démissionna de son poste de maire le 31 janvier 1947. Elle fut candidate en novembre 1946 sur la liste communiste dans le canton de Chaumont-en-Vexin lors des élections des délégués chargés d’élire les conseillers de la République.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88737, notice IZAMBARD Henriette, Octavie, Zoé épouse Arnaud. par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 16 août 2010, dernière modification le 8 novembre 2016.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Oise, série W. —Histoire de la Fédération unitaire de l’enseignement des origines à l’unification de 1935, Grenoble, t. 2.— Anne-Marie Sohn, thèse, op. cit.. — DBMOF.— Note de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément