ISNAL Victor

Par Jean Maitron, Claude Pennetier, Gilles Morin.

Né le 15 avril 1885 à Espéraza (Aude), mort le 22 janvier 1970 à Clermont-Ferrand ; adjoint au maire de Chamalières (1925-1941, 1947-1953) ; président du conseil d’arrondissement de Clermont-Nord ; secrétaire de la fédération socialiste SFIO du Puy-de-Dôme (1932-1937, 1947-1948) ; membre de la CAP de la SFIO (1926 à 1929).

Fils d’un cultivateur, Victor Isnal, syndicaliste, présida le Conseil des Prud’hommes de Clermont-Ferrand. Il adhéra tout jeune à la Fédération socialiste du Puy-de-Dôme. Il y joua rapidement un rôle important. Le 9 mai 1931, il écrivait dans L’Auvergne socialiste : « En 1914, au grand désespoir de Varenne, je votais la motion Keir Hardie qui comportait la révolte du prolétariat en cas de guerre ; les événements se sont chargés de nous donner une dure leçon. »

Après la Première Guerre mondiale, Isnal, secrétaire de la Fédération socialiste, devint premier adjoint au maire de Chamalières de 1925 à avril 1941. Il fut membre durant une vingtaine d’années du conseil d’arrondissement de Clermont, puis président de celui-ci.. Il perdit cette dernière fonction en octobre 1931 et échoua au conseil général dans le canton Clermont-Nord en 1922 et de Clermont-Sud en juillet 1925. La Fédération SFIO le présenta aux élections législatives d’avril 1928 dans la troisième circonscription de Clermont-Ferrand. Il recueillit 22 % des voix des électeurs inscrits. Il fut, sans plus de succès, candidat à l’élection sénatoriale partielle du 6 juillet 1930.

Isnal siégea à la CAP élargie de 1926 à 1928. En 1930, il était membre du conseil national et secrétaire fédéral adjoint. Il fut élu de nouveau secrétaire fédéral au congrès du 10 janvier 1932.

Après la Seconde Guerre Mondiale, tête de liste SFIO, il refit partie du conseil municipal de Chamalières du 19 octobre 1947 à mars 1951. Secrétaire général de la fédération socialiste du Puy-de-Dôme, succédant à Butez en octobre 1947 (Francis Dassaud étant son successeur en 1949), il fut candidat au conseil de la République en 1948. Placé en deuxième position sur la liste SFIO, derrière Dassaud, il obtint moins de voix aux deux tours que Fournier, placé en troisième position. La SFIO obtenant deux sièges, ce fut Fournier qui l’emporta. Il fut par ailleurs candidat non élu au comité directeur de la SFIO au congrès de 1947.

En 1954, il était encore assesseur à une séance du 46e congrès national de la SFIO à Asnières.

Il mourut à Clermont-Ferrand le 22 janvier 1970. Il était chevalier de la Légion d’honneur

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88641, notice ISNAL Victor par Jean Maitron, Claude Pennetier, Gilles Morin., version mise en ligne le 7 août 2010, dernière modification le 7 août 2010.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier, Gilles Morin.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13040 ; F/1cII/244 et 378. — L’Auvergne socialiste, 1931-1937. — Compère Morel, Grand dictionnaire socialiste, op. cit. — PS-SFIO, Rapports du congrès de Tours, 1931. — Conseils généraux, élections, résultats officiels, juillet 1925-octobre 1928, Paris, J.L.L. D’Artrey directeur. — Bulletin Intérieur de la SFIO, n° 27. — Profession de foi aux élections sénatoriales de 1948. — Mairie de Chamalières, novembre 1986.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément