JACQUEMOND Antoine

Par Jacques Girault

Né le 26 janvier 1885 à Saint-Étienne (Loire), mort le 7 juin 1970 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) ; professeur ; militant syndicaliste, militant socialiste de l’Aveyron ; résistant ; adjoint au maire de Villefranche-de-Rouergue.

Fils de débitants de boissons-restaurateurs, Antoine Jacquemond, titulaire du certificat d’études professionnelles en 1900, fut élève de l’école régionale des arts industriels de Saint-Étienne (1900-1904), fréquenta l’école des Arts décoratifs de Paris de 1904 à 1910. Il effectua son service militaire (1906-1907). Titulaire des certificats d’aptitude à l’enseignement du dessin (premier degré) et dans les écoles normales et les écoles primaires supérieures (1909), il fut délégué dans les fonctions de professeur de dessin au collège classique de garçons de Villefranche-de-Rouergue en 1910. Il y resta jusqu’à sa prise de retraite à la fin de l’année scolaire 1944-1945. Il enseigna aussi dans les cours municipaux qu’il dirigea à partir de 1913. Parallèlement, il donnait des cours d’agriculture à partir de 1926.
Il se maria en août 1912 à Villefranche. Le couple eut deux fils et deux filles.
Mobilisé en août 1914, il combattit sur le front dans l’infanterie d’août 1914 au 27 mai 1918, jour de sa blessure Soigné à l’hôpital de Moulins (Allier), rééduqué jusqu’à sa démobilisation en mars 1919, il reprit son activité enseignante par la suite. Une de ses peintures fut primée au salon des Beaux-Arts de Lyon dès 1921.
Antoine Jacquemond milita à l’Amicale des professeurs de collège, à la Ligue des droits de l’homme et adhéra au Parti socialiste SFIO en 1925. Militant CGT, secrétaire de l’Union locale CGT à la fin des années 1930, il participa aux grèves du 12 février 1934 et du 30 novembre 1938 et fut sanctionné sur le plan administratif. Il reconstitua la section socialiste SFIO locale en 1934, après le départ des « néos » et en assura le secrétariat jusqu’à la guerre. Il devint adjoint au maire de Villefranche-de-Rouergue, de mai 1935 à août 1938. Il ne fut pas réélu lors des élections des 7 et 14 août 1938.
Engagé dans la Résistance en 1942, sous le pseudonyme de « Jarry », Jacquemond devint premier adjoint au maire à la Libération d’octobre 1944 à mai 1945, membre de la commission de l’enseignement et des œuvres sociales. Il ne siégea plus au conseil après les élections générales.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article88198, notice JACQUEMOND Antoine par Jacques Girault, version mise en ligne le 1er juin 2010, dernière modification le 18 avril 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F17 25137. —RGASPI, 517 1 1890. — Arch. mun. Villefranche-de-Rouergue (Luc Tournemire). — Presse socialiste locale. — Notice DBMOF non signée. — Notes d’A. Ancourt.

Version imprimable Signaler un complément