MAIRLOT Josse, Joseph

Par José Gotovitch

Né le 7 avril 1894 à Tirlemont , mort à une date inconnue ; militant communiste belge, collaborateur de l’OMS ; passé au service de la Gestapo.

Josse Mairlot apparaît en 1925 sur les listes du PC pour les élections provinciales du Brabant en qualité de magasinier. En 1926 il était trésorier du SRI à Bruxelles. Dans les années ’20, il assura la gestion de la librairie du PCB, située au rez-de-chaussée du local central du PCB, rue des Alexiens dans le centre de Bruxelles. Il fut exclu du parti en mai 1932 pour détournement. On apprend alors, par la correspondance échangée à Moscou, que Mairlot assurait les passages de frontières (Belgique France et Belgique Allemagne) pour le PCF et d’autres internationaux illégaux, qu’il hébergeait par ailleurs dans une maison de la banlieue bruxelloise. Il connaissait donc « nos méthodes (frontières, passeports, etc…) et est dangereux » . C’est pourquoi publicité fut alors donnée à son exclusion et l’avertissement fut transmis aux « organes intéressés du PCF et de l’OMS ». Arrêté le 22 juin 1941 par l’occupant, il dénonça ses camarades et, libéré, se mit au service de la Gestapo. Il sera condamné en 1947 pour collaboration à un an d’emprisonnement et interdiction à perpétuité de ses droits politiques.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article87834, notice MAIRLOT Josse, Joseph par José Gotovitch, version mise en ligne le 5 juillet 2010, dernière modification le 5 juillet 2010.

Par José Gotovitch

SOURCES : RGASPI, 495 193 323 ; Clarté, n° 17, juin 1942 ; Auditorat Militaire de Bruxelles, lettre de l’auditeur, 1985.

Version imprimable Signaler un complément