Ce volet du Maitron en ligne a pour point de départ la mise en ligne, en 2010, du Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier. Grande-Bretagne. Les deux volumes originaux, parus en 1979 et 1986, à l’initiative de Jean Maitron (1910-1987), avaient été coordonnés par François Bédarida (1926-2001), auteur de l’introduction et de la chronologie, avec Joyce Bellamy, David Martin et John Saville, les textes étant traduits par Renée Bédarida. Ils bénéficiaient de l’apport des cinq premiers volumes du Dictionary of Labour Biography, sous la direction de J. Bellamy et J. Saville.
Une nouvelle équipe s’est attelée à la rédaction de nouvelles notices ou à la reprise d’anciennes. Il s’agit d’abord de tenir compte des apports de la recherche. Le Dictionary of Labour Biography compte aujourd’hui 12 volumes, dont le dernier est paru en 2005 sous la direction de Keith Gildart et David Howell (Palgrave Macmillan). En outre, la richesse et la qualité de l’Oxford Dictionary of National Biography (Oxford University Press, 2004, 60 vols), qui compte aujourd’hui quelque 58 000 notices, permettaient aussi des mises à jour nombreuses. Des biographies parues outre-Manche complètent le tableau, que les rédacteurs actuels ont aussi voulu plus équilibré, sur au moins deux plans :
- Les femmes : dans l’édition originale, seules 5% des notices étaient consacrées à des femmes, dans des termes pas toujours dénués de condescendance masculine. Les nouvelles notices visent à rétablir un certain équilibre, sur le plan quantitatif (12 des 41 nouvelles notices), mais aussi sur celui de l’approche retenue.
- L’Irlande : l’édition originale s’intitulait « Grande-Bretagne », alors même qu’elle incluait des acteurs du nationalisme irlandais... Rebaptisée « Grande-Bretagne et Irlande », l’édition actuelle cherche à multiplier les notices consacrées au mouvement ouvrier irlandais, notamment en s’appuyant sur le Dictionary of Irish Biography (Cambridge University Press, 2009 ; 9 000 notices).
Enfin, les auteurs ont cherché à intégrer des évolutions historiographiques récentes : histoire ouvrière transnationale, l’histoire culturelle et l’importance des représentations collectives, la place de la vie familiale et de l’intériorité personnelle dans les biographies.
Les historiens britanniques Malcolm Chase, Neville Kirk et Iorwerth Prothero ont contribué à nourrir cette réflexion et à la relecture des notices, ainsi que, en France, Laurent Colantonio, Olivier Coquelin, Michel Rapoport, Marie Terrier et d’autres, plus ponctuellement. La mise en ligne a été réalisée par Cédric Boissière. Que tous soient ici remerciés.
Un important travail de renouvellement et d’enrichissement reste à faire, et toute personne intéressée est invitée à se faire connaître (fbensimon@free.fr).
Les notices non datées et non signées sont celles de l’édition originale. Les notices revues ou inédites sont datées et signées. Parmi les 41 nouvelles notices, on trouvera notamment :
- Plusieurs notices consacrées aux premiers socialistes britanniques et irlandais par Laurent Colantonio et Michel Prum : John Francis Bray (MP), Edward Thomas Craig (LC), Thomas Hodgskin (MP), William Pare (LC), William Thompson (LC) et Anna Wheeler (LC) ; au réformateur social Lloyd Jones (LC) ; ou encore au pionnier du syndicalisme John Doherty (LC).
- Quelques notices consacrées à des chartistes : William Cuffay (Fabrice Bensimon), Ernest Jones (Bertrand Simonet), Patrick O’Higgins (Laurent Colantonio) et John West (LC).
- Un ensemble de notices consacrées par Olivier Coquelin à des figures des mouvements ouvrier, agraire et socialiste irlandais : James Connolly, Michael Davitt, Thomas Johnson, James Fintan Lalor et William O’Brien.
- Plusieurs notices consacrées à des militantes syndicalistes et socialistes de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, rédigées par Marie Terrier, Muriel Pécastaing-Boissière et Constance Bantman : Annie Besant (MPB), Clementina Black (MT), Charlotte Despard (MPB), Mary Driscoll (MT), Amie Hicks (MT), Emma Paterson (MT), Edith Simcox (MT), Charlotte Wilson (CB & MT).
- Un ensemble de notices rédigées par Cédric Boissière dressent les contours d’une génération d’hommes gagnés au socialisme à la fin du XIXe siècle, ou impliqués dans les débats de la période : Edward Aveling, Hubert Bland, John Burns, Herbert Burrows, Edward Carpenter, Stewart Headlam, Frank Podmore, W. T. Stead et John Ruskin.
- Une série d’éditeurs et libraires de gauche (XXe siècle), dont les notices ont été rédigées par Elen Cocaign : Victor Gollancz, Allen Lane, Olive Parsons, Eva Collet Reckitt, Ernest Wishart. Elen Cocaign a également consacré une notice à l’écrivain communiste Douglas Garman.
- Une notice consacrée par Audrey Bonnéry à la journaliste socialiste Mary Agnes Hamilton (1882-1966).
Pour accéder aux notices, demander un code (gratuit) à Claude Pennetier (pennetier.claude@orange.fr), directeur du Maitron.

Fabrice Bensimon (février 2012)

Version imprimable de cet article Version imprimable