FOURNIÉ Maurice

Militant libertaire et socialiste en Corse.

En novembre 1905, Fournié arrivait à Ajaccio pour se soigner. Quelques compagnons d’Alger, ses amis, l’avaient chargé d’étudier les possibilités de création d’un « milieu libre » en Corse. Il se mit en rapports avec Louis Costa, notaire au village de Cognocoli, socialiste, secrétaire de la fédération socialiste corse, qui s’offrit à faciliter les débuts de la colonie. Celle-ci compta six participants : Escalaïs Isidore, modeleur-tourneur, sa femme Louise, et Rosette, leur fille âgée de six ans, Ducher Marcel, contre-maître sur les quais, Borgiali, qui fut métallurgiste, et sa femme. Quant à Fournié, initiateur de la colonie, il n’en fit jamais partie.

Le 24 avril 1906, les colons arrivèrent à Cognocoli et Louis Costa leur loua sa propriété de Ciorfoli située sur le territoire de Cognocoli et comprenant des terres labourables, des châtaigneraies et du maquis. L’histoire de cette colonie, qui fut un échec comme toutes les tentatives du même genre, a été contée dans l’Histoire du Mouvement anarchiste, op. cit. En 1907, L. Costa liquida l’exploitation au mieux des intérêts des participants.

Quelques années plus tard, Fournié essaya, en vain, de lancer de Paris un journal de la fédération socialiste corse, Avanti (lettres à Louis Costa des 15 juillet 1912 et 21 juin 1913) et il adhéra au Parti socialiste SFIO (1913).

Pendant la guerre, il participa au Bonnet rouge d’Almereyda, « beaucoup plus occupé à l’administration qu’à la rédaction » (lettre à L. Costa, 24 mai 1915). En novembre 1916, il était secrétaire d’Almereyda. Après la mort de celui-ci et pour défendre sa mémoire, il écrivit un opuscule, Miguel Almereyda, septembre 1917, 36 p. « non destiné à la vente ». « Tu peux dire à tous nos amis, écrivait-il à Costa en lui envoyant la brochure, qu’Almereyda n’était pas un traître ».

En mai 1918, marié, mais en instance de divorce, père de deux enfants, Fournié se trouvait à Poitiers ; en novembre, il était de retour à Paris.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article86987, notice FOURNIÉ Maurice , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 15 octobre 2012.

SOURCES : Archives de la famille Costa. — Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste, op. cit.

Version imprimable Signaler un complément