WILLETTE Adolphe

Né à Châlons-sur-Marne (Marne) le 31 juillet 1857 ; mort à Paris le 4 février 1926. Artiste peintre, Willette fut l’ami de Steinlen. Il peignit, dessina, exécuta des lithographies, des affiches ; il participa à la décoration de l’Hôtel de Ville de Paris.
Willette aida Emile Pouget dans sa propagande et c’est ainsi qu’il collabora à La Sociale — cf. n° du 14 juillet 1895 — et aux Almanachs du Père Peinard (1894-1898). Il donna également des dessins à La Feuille (n° du 24 mars 1898), à L’Assiette au Beurre (1901-1905), aux Temps Nouveaux (1904-1907). Il rompit avec Jean Grave après que celui-ci lui eut refusé un dessin représentant des grévistes malmenant des « jaunes ». Il donna un dessin pour l’Almanach de la Révolution (1905) de Paul Delesalle.
Pendant la guerre, Willette se montra très germanophobe ainsi qu’en témoigne cet extrait d’une lettre répondant à l’Appel de Sébastien Faure en 1916 :
« Pour ma part, j’avoue que j’ai eu quelquefois beaucoup de peine à pardonner à mes ennemis. Mais je déclare qu’il m’est absolument impossible de pardonner à nos ennemis !... aux ennemis du genre humain !... aux Boches ! » CQFD (Ce qu’il faut dire) 27 janvier 1916.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article86553, notice WILLETTE Adolphe , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 9 décembre 2018.

SOURCES : Thieme und Becker, Dictionnaire général des artistes, de l’antiquité à nos jours, Leipzig. — Les Hommes du Jour, n° 158, 28 janvier 1911. — A. Dardel, L’Étude des dessins dans les journaux anarchistes, de 1895 à 1914, mémoire de maîtrise, Sorbonne, 1970.

ICONOGRAPHIE : Les Hommes du Jour, op. cit. (dessin).

Version imprimable Signaler un complément