Né à Delfshafen près de Rotterdam le 26 janvier 1877 ; mort à Monaco le 28 mai 1968. Peintre autodidacte, il apprit surtout en flânant dans le port de Rotterdam. Il fit un premier voyage à Paris en 1897, mais il ne put s’y fixer qu’en 1900. Il vécut alors à Montmartre et connut des débuts difficiles. Il donna des dessins à L’Assiette au Beurre et aux Temps Nouveaux (cf. n°s des 30 septembre 1905, 28 juillet et 29 septembre 1906), du 2 mai 1908 (tombola). En 1905, il avait collaboré à l’Album des Temps Nouveaux que Jean Grave édita cette année-là. Après guerre, Van Dongen fut le peintre des années folles et mondaines, le portraitiste à la mode, peintre de nus et paysagiste.

SOURCES : Thieme und Becker, Dictionnaire général des artistes, de l’antiquité à nos jours, Leipzig, vol. IX, p. 440. — A. Dardel, L’Étude des dessins dans les journaux anarchistes, de 1895 à 1914, mémoire de maîtrise, Sorbonne, 1970.

Version imprimable de cet article Version imprimable