THÉVENOT (ou THÉVENET)

Par Maurice Moissonnier

En 1897, secrétaire du syndicat du Bâtiment à Lyon et secrétaire du Comité de grève générale du Bâtiment, Thévenot dirigea une grève remarquable par sa durée : quatre-vingt jours (du 10 mai au 29 juillet 1897), son ampleur (huit mille deux cents grévistes dans la région lyonnaise), ses difficultés (violente répression : trente-trois poursuites, quinze condamnations), sa cohésion et son retentissement (le secrétaire de la Fédération nationale du Bâtiment séjourna à Lyon à cette occasion).
Le mouvement aboutit à un succès, et un nouveau tarif, très élaboré, fut imposé au patronat.
Un certain Thévenot J., conseiller prud’homme à Lyon, assista comme délégué au XIIe congrès national corporatif — 6e de la CGT — tenu à Lyon en septembre 1901. Y a-t-il identité ?
Même question pour Thévenot, blanquiste lyonnais, qui fut candidat aux élections municipales dans le 3e arr. de Lyon en 1904 et recueillit 726 voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article85920, notice THÉVENOT (ou THÉVENET) par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. Nat. F 12/4 684. — Arch. Dép. Rhône, 10 M 1897. — Encyclopédie socialiste, Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes (Rhône), op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément