Né vers 1866 ; manœuvre dans le mines ; condamné au bagne en 1885.

Impliqué dans le procès qui s’ouvrit le 26 mai 1885 devant la cour d’assises de Saône-et-Loire à la suite des violentes manifestations de mineurs de Montceau-les-Mines, il fut condamné à huit ans de travaux forcés (Voir Gueslaff et Hériot). Quelques années plus tard, il bénéficia d’une réduction de peine de deux ans. En 1898, gracié, il demeurait cependant au bagne.

SOURCE : Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste..., op. cit.

Version imprimable de cet article Version imprimable