SAUVÉ Émile (père)

Né le 4 avril 1847 à Étampes (Seine-et-Oise), mort le 10 mars 1940 à Fleury-les-Aubrais (Loiret) ; cheminot puis chef de brigade d’ouvriers ; militant socialiste.

Élevé par les frères de la doctrine chrétienne, Émile Sauvé devint très anticlérical. C’est à Paris qu’il entra aux ateliers du Paris-Orléans à dix-sept ans comme apprenti ajusteur. Il participa au siège de Paris mais refusa de se battre contre la Commune. Il travailla ensuite dans l’industrie dans le XIe arr. de Paris et dans une usine de machines agricoles à Sermaises (Loiret). Rentré à nouveau au PO, il partit à Orléans vers 1892. Chef monteur (chef de brigade), il prit sa retraite en 1913.
Émile Sauvé dirigea la liste socialiste aux élections municipales du 30 novembre 1919 à Fleury-les-Aubrais (Loiret). Il était alors secrétaire de la section socialiste locale. Aux élections municipales complémentaires d’août 1927, il fut élu avec toute sa liste « de protestation ouvrière ».
Parmi ses treize enfants, deux, Émile et Maurice, militèrent activement.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8525, notice SAUVÉ Émile (père), version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 janvier 2012.

SOURCES : L’Aube sociale, 1919. —Le Travailleur (Loiret), 6 août 1927. — Témoignage de Maurice Sauvé.

Version imprimable Signaler un complément