RAYMOND François [RAYMOND Adolphe, François]

Né à Moulins (Allier) vers 1843 ; mort à Dijon le 22 août 1903 ; ouvrier relieur ; syndicaliste de la Côte-d’Or.

Raymond vint habiter Dijon en 1880. Il avait déjà milité à Paris dans les groupes socialistes et les syndicats ; il fonda à Dijon le syndicat des relieurs et participa à l’organisation du groupe socialiste dans les années 80. Il fut surtout l’artisan principal de la création de la fédération des syndicats ouvriers de Dijon et de la Côte-d’Or. Il fut secrétaire de cette fédération en 1892, puis de la Bourse du Travail dont les statuts ont été déposés en 1893. Il l’était encore en 1898. En 1896, Raymond milita beaucoup à Montceau-les-Mines et répandit chez les mineurs les idées syndicalistes et de libre pensée. L’âge lui fit perdre son emploi de relieur et il devint secrétaire permanent de la Bourse du Travail de Dijon vers 1901.
Raymond fut délégué au VIe congrès national des chambres syndicales, groupes corporatifs, fédérations de métiers, unions et Bourses du Travail tenu à Nantes, en septembre 1894. Il y représentait divers syndicats de différents départements et les Bourses du Travail d’Agen, Béziers, Dijon. Il participa également au VIIIe congrès — 2e de la CGT — Tours, septembre 1896. En cette même ville et à la même époque, Raymond représentait la Bourse du Travail de Dijon au Ve congrès de la Fédération nationale des Bourses du Travail. Il assista également au VIe congrès, Toulouse, 15-18 septembre 1897.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article84801, notice RAYMOND François [RAYMOND Adolphe, François] , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

SOURCES : Arch. Nat. F7/ 13 600. — Comptes rendus de congrès. — Le Rappel des Travailleurs, 29 août 1903.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément