SALOMÉ Nestor, Alidor

Par Yves Le Maner

Né le 24 décembre 1888 à Lille (Nord), mort le 26 novembre 1962 à Hazebrouck (Nord) ; ouvrier agricole, puis employé de chemin de fer ; militant syndicaliste et socialiste du Nord ; secrétaire de l’Union locale CGT d’Hazebrouck ; collaborationniste sous l’Occupation ; membre du Parti communiste après la Libération ; conseiller municipal socialiste en 1929 ; conseiller municipal communiste, 1944-1953.

Ouvrier agricole comme son père, Nestor Salomé travaillait de ferme en ferme dans les villages de la Flandre intérieure lorsqu’il fut placé en affectation spéciale aux chemins de fer à Abbeville (Somme) dès le début de la Première Guerre mondiale. À son retour à Hazebrouck en 1919, il entra à la compagnie des chemins de fer du Nord comme lampiste. Élu secrétaire de l’Union locale des syndicats d’Hazebrouck à la fin de l’année 1929, il maintint le groupement affilié à la CGT lors de la scission de 1921-1922 et dirigea plusieurs grèves du Textile et des cheminots en particulier en 1925, 1928, 1930, 1933 et 1936. Maintenu à son poste à la tête de l’UL lors de la réunification syndicale de 1936, il entra à la commission administrative de l’Union départementale CGT unifiée.
Membre du Parti socialiste SFIO, Nestor Salomé fut élu au conseil municipal d’Hazebrouck en 1929 et choisi comme adjoint au maire. Il échoua par contre lors du renouvellement du conseil général de 1935 face au baron de La Grange.
Muté à Creil (Oise) après l’échec de la grève générale de novembre 1938, il se réfugia à Pessac (Gironde) pendant l’exode de 1940. Durant l’Occupation, il accepta de prêter serment au gouvernement de Vichy pour conserver son mandat de conseiller prud’homme. De plus, il fut responsable d’un organisme local de répartition des biens de juifs déportés.
Cette attitude ouvertement collaborationniste lui valut d’être exclu du Parti SFIO à la Libération. Revenu alors à Hazebrouck, il ne fut pourtant pas inquiété. Il adhéra même au Parti communiste et fut réélu au conseil municipal où il siégea jusqu’en 1953.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8463, notice SALOMÉ Nestor, Alidor par Yves Le Maner, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 23 novembre 2011.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 595/35. — J.-C. Héras, MM, Lille III, 1973, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément