PICHON Paul

Né le 27 décembre 1881 à Châtellerault (Vienne) ; secrétaire de la Fédération de la lithographie.

Fils de Eugène Pichon, coiffeur, et de Marie Anne Maugis, sans profession, [1] Pichon assista comme délégué au XVIIe congrès national corporatif — 11e de la CGT — et à la 4e conférence des Bourses du Travail tenus à Toulouse du 3 au 10 octobre 1910. Il y représentait la Fédération lithographique française dont il était le secrétaire. Intervenant à propos de la Maison des Fédérations, il déclara : « Nous estimons qu’il n’est pas nécessaire d’ouvrir ici un débat public sur cette question » et encore : « il est temps de la régler mais réglons-la dans des conditions telles que la façon dont nous la réglerons ne puisse pas porter un préjudice considérable à l’organisation syndicale » — cf. compte rendu, pp. 79-80.
Pichon fut également délégué au XVIIIe congrès, Le Havre, septembre 1912. Il habitait à Paris, 25, rue de la Grange-aux-Belles, Xe arr.
Durant la guerre, il fut affecté à une section d’infirmiers.
Il s’était marié le 4 juin 1921 à à Paris (XIe arr.) avec Catherine Maugny, puis épousa en secondes noces Geneviève Louchaid le 5 juillet 1924 à Piscop (Val-d’Oise).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article84380, notice PICHON Paul , version mise en ligne le 6 novembre 2017, dernière modification le 23 janvier 2019.

SOURCE : Arch. Nat. F7/ 13 053. — Comptes rendus des congrès. — État civil en ligne Châtellerault, naissances, 1881, vue 125.

Version imprimable Signaler un complément