ROY Louis, Clément

Né le 17 février 1868 à Dijon (Côte-d’Or), mort le 29 mars 1946 à Oullins (Rhône) ; cheminot ajusteur ; membre du conseil municipal d’Oullins ; militant au Parti républicain socialiste ; puis SFIO ; premier adjoint au maire d’Oullins.

Ajusteur au PLM, Louis Roy fut élu, dès 1895, membre du conseil municipal d’Oullins, la ville cheminote du Rhône. En 1902, il quitta volontairement son emploi lors des licenciements massifs qui frappèrent les cheminots. Après l’unité de 1905, il milita quelque temps au Parti républicain socialiste de Victor Augagneur* et Pierre Colliard* puis finit par rallier le Parti socialiste unifié SFIO. Il devint premier adjoint au maire d’Oullins et, lors de la scission de Tours, en décembre 1920, resta fidèle à la minorité blumiste gardienne de la « vieille maison ». Militant laïque, il était délégué cantonal.
En 1937, lors des élections cantonales, il défendit, dans le canton de Saint-Genis-Laval les couleurs du Parti socialiste et obtint au premier tour 1 588 voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8383, notice ROY Louis, Clément, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 4 avril 2012.

SOURCES : Lyon Républicain, octobre 1937. — Notes de l’Association pour l’histoire d’Oullins.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément