ROY Guillaume, Florent, Charles, Omer

Par Jean-Luc Pinol

Né le 5 décembre 1888 à Angers (Maine-et-Loire) ; cheminot, commis principal ; président de l’Union nationale de défense professionnelle des cheminots (1933) ; conseiller municipal de Vanves.

Domicilié à Vanves (Seine), commis principal aux chemins de fer de l’État, Guillaume Roy présidait en 1933 l’Union nationale de défense professionnelle des cheminots. Cette union, créée en août 1920, avait son siège 34 rue du Cotentin à Paris (XVe arr.) Dans l’esprit de ses fondateurs, ses buts étaient de « maintenir l’ordre, de provoquer le goût du travail et de développer le patriotisme, de respecter la famille, la patrie et la liberté de conscience ». En 1933, elle groupait 23 000 adhérents. Administrée par un comité central de quarante-huit membres, son bureau était constitué, à cette date, outre Roy, par André Chevreuil, vice-président, et Gustave Perray, secrétaire général.
Conseiller municipal de Vanves, Guillaume Roy animait la section locale du Parti radical et radical-socialiste et celle de la Ligue des droits de l’homme.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8381, notice ROY Guillaume, Florent, Charles, Omer par Jean-Luc Pinol, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 4 avril 2012.

Par Jean-Luc Pinol

SOURCE : Arch. PPo. 308.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément