NACHURY Jean (ou NACHURRY Jean ?)

Par Maurice Moissonnier

Né le 10 octobre 1846 ; ouvrier boulonnier à l’usine Fangier à Lyon (Rhône) ; militant socialiste.

Veuf, sans enfants, d’une santé fragile, il fut réformé. Militant syndical guesdiste, la police le reconnaît « laborieux, habile, disposant d’une instruction primaire, mais intelligent, hardi, doué d’une certaine facilité d’élocution ». Membre du POF, il gardait des sympathies chez les anarchistes et surtout chez les blanquistes.
En 1883 il participa à la fondation de la Chambre syndicale des boulonniers et de la Fédération de la métallurgie. En 1885 il fit partie de la commission chargée de préparer le congrès de fondation de la Fédération nationale des Syndicats ; en octobre 1886, il y représenta les boulonniers et similaires de la région lyonnaise. Il prenait souvent la parole dans les réunions syndicales et politiques, non seulement à Lyon, mais encore à Rive-de-Gier, Vienne, Roanne, Charlieu, etc.
Délégué de son syndicat au conseil local de la Fédération, il représenta les syndiqués lyonnais au IIIe congrès de la FNS à Bordeaux-Le Bouscat en 1888, puis au Ve congrès à Marseille (1892) où il s’opposa violemment à Aristide Briand sur le problème de l’émancipation de la femme en soutenant devant le congrès, qui adopta sa position, le principe « à travail égal, salaire égal ».
Sa participation aux manifestations du 1er Mai fut constante ; en 1890. il prit la parole salle Rivoire à Lyon devant 3 000 personnes ; en 1891 et en 1893, il présida le meeting de Givors ; de même en 1895 à Roanne.
À la veille du 1er mai 1892, il se prononçait contre « les anarchistes provocateurs », ce qui ne l’empêchait pas de prôner la révolution par la grève générale et de participer à une réunion antimilitariste organisée pour protester contre les abus qui avaient lieu à la caserne de la Part-Dieu.
Il avait été domicilié successivement, 122, rue Sébastien-Gryphe ; 3, rue Fort-Colombier ; 8, rue des Asperges et 26, route de Vienne à Lyon.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article83800, notice NACHURY Jean (ou NACHURRY Jean ?) par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCE : Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes (Rhône), op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément