BERNARD Léon

Par Gaston Prache

Cheminot, puis gérant de coopérative ; syndicaliste, socialiste et coopérateur.

Sociétaire de la coopérative « L’Avenir » à Cambrai (Nord), Léon Bernard fut, le 15 octobre 1919, secrétaire de la réunion tenue dans cette ville qui décida, sous la présidence de Paul Foucaut* la création des deux sociétés coopératives régionales de Caudry et de Solesmes dont la dualité résulta du défaut d’accord intervenu entre les responsables coopérateurs de ces deux régions. Deux représentants de la FNCC, Ernest Poisson et Maurice Camin, (tous les deux secrétaires de cette organisation centrale) participaient à cette importante réunion. Bernard fut alors l’un des membres désignés pour constituer le conseil d’administration provisoire de l’UDC du Cambrésis dont le siège fut fixé à Caudry.
Le 17 décembre de la même année, il fut encore secrétaire de l’assemblée constitutive de cette Union de coopérateurs dont il faisait partie du conseil d’administration. Il décida en 1921 de cesser cette fonction pour occuper la gérance d’un des premiers magasins coopératifs ouverts à Cambrai par la nouvelle UDC.
Membre du Parti socialiste SFIO, Léon Bernard fut, au début des années vingt, secrétaire du syndicat confédéré des cheminots de Cambrai.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article829, notice BERNARD Léon par Gaston Prache, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 janvier 2012.

Par Gaston Prache

SOURCES : Arch. Dép. Nord, M 595/38 A. — G. Prache, Cambrésis, terre coopérative, PUF, 1963.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément