LAMOTTE Émilie

Morte à Alais (Gard) le 6 juin 1909 ; militante anarchiste.

Elle fut une des premières compagnes de Lorulot (cf. L’Idée libre de mai 1956, mais aussi de janvier 1961).

Émilie Lamotte, qui était mère de quatre enfants (cf. Lorulot, Histoire de ma vie), avait exercé comme institutrice libre (congrégationniste). Avec Lorulot, elle faisait des conférences et traitait volontiers son sujet favori : « Pourquoi j’ai quitté l’enseignement confessionnel ».

En avril-mai 1906, ils fondèrent avec quelques autres, dont Ernest Girault et Jean Goldsky, la colonie communiste-anarchiste de Saint-Germain-en-Laye qui dura jusqu’à l’automne de 1908. Ils n’en continuèrent pas moins leurs tournées de conférences. C’est sans doute au cours de l’une d’elles qu’Émilie Lamotte mourut à Alais (Gard) le 6 juin 1909.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article82059, notice LAMOTTE Émilie , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 4 avril 2018.

ŒUVRE : Collaboratrice du Libertaire, auteur de deux brochures : L’Éducation rationnelle de l’enfance, publiée ou rééditée, en 1912, par l’Idée libre, 24 p., et La Limitation des naissances, éditée par la colonie de Saint-Germain, 1908, 12 p.

SOURCES : L’idée libre, mai 1956, janvier-février 1963. — A. Lorulot, Histoire de ma vie et de mes idées, Herblay, s.d. (1913-1914).

Version imprimable Signaler un complément