ISSARTEL Félix

Par Maurice Moissonnier

Né le 28 mars 1855 à Saint-Étienne (Loire) ; chevrier-maroquinier,

Félix Issartel habitait, 171, rue Boileau, à Lyon (Rhône). Il était marié et père de deux enfants.
Il assista comme délégué au IIe congrès national des Syndicats ouvriers de France tenu à Montluçon en octobre 1887. Il y représentait les chevriers, maroquiniers, cordonniers, coupeurs en chaussures et tanneurs-corroyeurs de Lyon (Rhône). Il assista également au IIIe congrès, tenu à Bordeaux-Le Bouscat, octobre-novembre 1888.
À Montluçon, en 1887, il intervint en faveur d’une décentralisation de l’organisation syndicale, contre l’autocratie d’un conseil fédéral. À la fin du congrès, s’adressant aux Parisiens il déclara : « Faites la Révolution, la province ne vous abandonnera pas comme en 1871 ».

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article81614, notice ISSARTEL Félix par Maurice Moissonnier, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Maurice Moissonnier

SOURCES : Arch. Nat. F7/12 491. — Arch. Dép. Rhône, 10 M 864. — Compte rendu des congrès.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément