HARDY

Ouvrier en bronze ; militant socialiste de Paris

Ouvrier en bronze à Paris. Il assista comme délégué aux séances du congrès ouvrier de France qui se tint à Paris du 2 au 10 octobre 1876. Il intervint le 9 octobre sur « Caisses de retraite, d’assurance et des invalides du travail » et se déclara opposé à toute intervention de l’État. Les augmentations de salaires obtenues grâce à l’action des chambres syndicales permettraient aux ouvriers de cotiser à des caisses d’assurance.
Contre le nationalisme, Hardy demanda la suppression du budget de l’armée, ce qui provoqua des bruits divers dans l’assemblée.
Voir Cana et Jardin.

Appartenant au syndicat des maréchaux ferrants et demeurant à Levallois-Perret, un militant nommé Hardy fut désigné, en janvier 1897, par le 14e congrès du POSR comme le responsable pour le Centre-nord du comité de grève générale. S’agit-il du même militant ?

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article81398, notice HARDY , version mise en ligne le 2 février 2017, dernière modification le 2 février 2017.

SOURCES : Compte rendu de congrès. — Le Jura socialiste, organe de la Fédération socialiste du Jura, 23 janvier 1897 (BNF Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément