DURAND Marguerite, Charlotte [féministe]

Par Madeleine Guilbert

Née le 24 janvier 1864 à Paris, mort le 16 mars 1936 à Paris ; journaliste ; féministe ; fondatrice du journal La Fronde.

Fille naturelle d’Anna-Caroline Durand, élève du Couvent des Dames Trinitaires, ancienne actrice, journaliste, Marguerite Durand fut la fondatrice, en 1897, du journal féministe La Fronde. Quotidien jusqu’en septembre 1903, le journal devint ensuite bimensuel et parut irrégulièrement jusqu’en 1905. La Fronde permet de préciser le rôle de Marguerite Durand dans la formation des syndicats féminins, notamment dans celle du syndicat des femmes typographes qui, ayant accepté en 1901 d’envoyer des femmes pour remplacer des hommes grévistes à Nancy, fut radié de la Bourse du Travail de Paris.

D’autres différends opposèrent Marguerite Durand à la CGT, notamment en 1907, à l’occasion de la création de l’Office du Travail féminin. La Voix du Peuple du 27 janvier 1907 mit en garde les militants : « Nos camarades sont donc prévenus. Le « sarrasinage », le remplacement des travailleurs en grève par la « jaunisse », un procès à une organisation ouvrière confédérée, tels sont les hauts faits par lesquels la dame Marguerite Durand s’est déjà signalée aux travailleurs ». (Voir aussi La Voix du Peuple des 10 février et 14 avril 1907.) C’est à la suite du congrès organisé par Marguerite Durand à l’occasion de la création de l’Office du Travail féminin que la CGT créa le Comité d’action féminine syndicaliste dont la secrétaire fut Maximilienne Biais et qui n’eut d’ailleurs qu’une vie éphémère.

Marguerite Durand mourut en 1936.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article80451, notice DURAND Marguerite, Charlotte [féministe] par Madeleine Guilbert, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 11 novembre 2011.

Par Madeleine Guilbert

SOURCES : Annie Dizier-Metz, La Bibliothèque Marguerite Durand. Histoire d’une femme, mémoire des femmes, Paris, Direction des Affaires Culturelles, 1992. — Evelyne Diebolt, Dictionnaire biographique. Militer au XXe siècle. Femmes, féminisme, Églises et société, Paris, Michel Houdiard, 2009. — Jean Rabaut, Marguerite Durand (1864-1936). La Fronde féministe ou Le Temps en jupons, L’Harmattan, 1996.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément