REY André

Mort en juillet 1978 ; cheminot, auxiliaire à la gare de Fourneau (Saône-et-Loire) ; résistant.

Embauché comme auxiliaire à la gare de Fourneau, à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire), André Rey conseillait les prisonniers de guerre évadés pour le franchissement de la ligne de démarcation. Son entrée dans la Résistance fut rythmée par une série d’« anecdotes » : En août 1940, il trouva dans l’armature d’un petit conteneur en bois pour le transport de la vaisselle en provenance de la faïencerie de Digoin le premier tract clandestin signé Maurice Thorez*. Au début de l’année 1941, un cheminot de la Nièvre lui donna un portrait de De Gaulle, d’un format plus réduit que celui d’une photographie de carte d’identité.
En septembre 1942, au cours d’une réunion dans le coin discret d’un café, un groupe de jeunes gens décida de faire de la propagande patriotique et former un groupe local, La Jeunesse libératrice de France. André Rey qui avait réussi à conserver un petit stock d’encre à polycopier et de papier put tirer les premiers tracts ; le collage et la distribution se firent de nuit, dans la crainte de voir surgir une patrouille allemande dans les rues de Bourbon-Lancy. Un groupe entra clandestinement dans l’usine Puzenat et colla des tracts sur les machines.
En février-mars 1943, André Rey sabota les rames de wagons de chemin de fer : sablage des boîtes d’essieux, cisaillements des accouplements de freinage. D’avril à août, ce furent quatre parachutages qui occupèrent de nuit les Résistants FTPF et AS. C’est sur la proposition de France Peschi et par souci d’efficacité que certains membres du groupe adhérèrent au Front national, les autres conservèrent leur autonomie. André Rey, membre du FN, fut nommé responsable à la propagande (P) pour le secteur de Bourbon-Lancy.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8039, notice REY André, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 1er février 2012.

SOURCE : Notes de Bertrand Porcherot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément