RESSE Robert, Jean-François

Par Guy Decamps et Madeleine Peytavin

Né le 23 décembre 1914 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 8 février 1986 à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) ; homme d’équipe puis chef de manœuvre principal ; secrétaire du syndicat des cheminots CGT du Havre (1958-1969) et délégué du personnel.

Robert Resse était le fils d’un journalier et d’une repasseuse. Il fut adopté par la Nation le 2 janvier 1919.
Apprenti aux chantiers Augustin Normand, il adhéra tôt à la CGTU (1928). Il fut licencié de cette entreprise en 1936, accusé d’avoir encouragé ses camarades à un arrêt de travail le 1er mai.
Il entra à la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest le 3 novembre 1936 grâce à l’application des quarante heures. Mobilisé en 1939, il fut fait prisonnier entre 1940 et 1945.
Réintégré à la SNCF en 1945, toute sa carrière se déroula au Havre : homme d’équipe au tout début, il acheva son parcours professionnel comme chef de manœuvre principal.
Il prit la responsabilité de secrétaire du syndicat du Havre lors de son premier congrès en 1958 et le demeura jusqu’à son départ à la retraite. Il assuma tour à tour des mandats de délégué du personnel, au comité mixte et au comité mixte professionnel régional.
Il s’était marié au Havre le 2 avril 1938.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article8024, notice RESSE Robert, Jean-François par Guy Decamps et Madeleine Peytavin, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 28 février 2012.

Par Guy Decamps et Madeleine Peytavin

SOURCES : Douzième congrès du syndicat des cheminots du Havre : intervention de Guy Besnard à la fin de l’année 1969 à l’occasion de son départ à la retraite.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément