DEVRAIGNE Georges

Par Justinien Raymond

Né à Amiens (Somme) en 1869 ; mort en Indochine en 1923 ; professeur d’agriculture ; militant socialiste du Nord et de l’Aisne.

Devraigne vint au socialisme guesdiste sous l’influence de Dazet, de Siauve-Evausy, rencontrés au sein de la franc-maçonnerie. Il exerçait sa profession à Saint-Quentin quand il fut révoqué par Méline pour avoir été candidat à une élection législative partielle dans la 2e circonscription de Douai en février 1897. Delory le nomma alors directeur des abattoirs de Lille. Il collabora au Réveil du Nord et, en 1898, il fut candidat aux élections législatives à Tourcoing. Il fut délégué aux congrès nationaux du POF en 1897 et 1898 ainsi qu’au congrès général de la salle Japy (1899). Il se sépara du POF dans l’affaire Millerand et perdit son emploi aux abattoirs de Lille. Nommé professeur d’agriculture à Hyères (janvier 1901), Devraigne poursuivit son action militante dans l’Aisne, adhéra en 1905 à la SFIO, fut délégué au congrès de Limoges (1906) et, à deux reprises, candidat aux élections législatives dans la 2e circonscription de Saint-Quentin, en 1906 et en 1910.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article80086, notice DEVRAIGNE Georges par Justinien Raymond, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Dép. Nord, 154 M 70-77. — Comptes rendus de congrès. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes I, pp. 28-29. — Cl. Willard, Les Guesdistes, op. cit., p. 619.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément