RÉMY Omer

Par Louis Botella

Ouvrier de la Voie ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) de la Saône-et-Loire puis de la Nièvre ; secrétaire de l’Union Sud-est de la Fédération FO des cheminots

Chef de canton à Epinac [Epinac-les-Mines] (Saône-et-Loire), Omer Rémy était, en novembre 1938, délégué du personnel, au titre de la CGT, auprès du chef du service de la Voie de la région du Sud-est. En février 1939, il fut signalé comme étant membre de la commission de contrôle du syndicat CGT des cheminots d’Epinac.

Ouvrier au service de la Voie et des Bâtiments à Nevers (Nièvre), Omer Rémy fut élu en mars 1948 secrétaire de l’Union Sud-est de la Fédération FO des cheminots. Puis, quelques jours plus tard, il fut désigné par le bureau fédéral de cette organisation pour assumer les fonctions de secrétaire général de la Section technique nationale Voie et Bâtiments. Son mandat ne fut que de quelques mois et il fut remplacé par Picat, de Paris-Est, qui démissionna à son tour au début de 1949.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7994, notice RÉMY Omer par Louis Botella, version mise en ligne le 16 décembre 2018, dernière modification le 16 décembre 2018.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots. — Le Cheminot Syndicaliste, organe de l’Union de syndicats du PLM puis du Sud-est, 10 juillet, 10 novembre 1938, 10 février 1939 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).— Le Rail syndicaliste, mars 1948. — Notes de Marie-Louise Goergen et de Georges Ribeill. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément