RELANDEAU Jean

Par Louis Botella

Né vers 1905, mort le 21 octobre 1988 ; sous-chef de gare ; militant du syndicat FO des cheminots de Rouen (Seine-Maritime), puis de Niort (Deux-Sèvres) ; secrétaire du secteur FO des cheminots de Rouen ; membre suppléant du conseil national de la Fédération FO des cheminots ; secrétaire administratif de l’Union départementale FO des Deux-Sèvres.

Sous-chef de gare à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure), Jean Relandeau fut en 1950 membre du bureau de la Section régionale Ouest de l’Union nationale des cadres et agents de maîtrise (UNCM) de la Fédération FO des cheminots. En mai 1954 à Toulouse, il fut élu membre suppléant du conseil national ainsi que secrétaire du secteur de Rouen.
Selon Le Mémento des retraités, Jean Relandeau participa à la création, en 1948, de l’Union départementale interprofessionnelle des Deux-Sèvres. Ce qui semble en contradiction avec ce qui précède.
Muté sous-chef de gare à Niort, il fut signalé comme ayant pris part au congrès de la Fédération FO des cheminots, en juin 1956 à Mulhouse. Il participa en novembre 1957 à la conférence nationale cadres et agents de maîtrise, aux congrès confédéraux de la CGT-FO en novembre 1961 et avril 1966. Au cours du congrès de 1966, il intervint à la tribune. En 1969, il prit part à la conférence nationale des retraités de sa fédération. Il devint par la suite secrétaire administratif de l’Union départementale des Deux-Sèvres. André Bergeron lui remit en juin 1982 la médaille de la Confédération. Il mourut le 21 octobre 1988 à l’âge de 83 ans.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7989, notice RELANDEAU Jean par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 décembre 2011.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération FO des cheminots (fonds André Mourlanne, transmis par Michel Gil). — Le Rail syndicaliste, juin 1950, juin 1954, décembre 1957, février 1958, décembre 1969. — Compte rendus des congrès confédéraux de 1961 et de 1966 de la CGT-FO. — Le Mémento des Retraités, décembre 1988. — Louis Botella, FO chez les cheminots..., op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément