CORDIER Rieul

Par Henri Dubief

Né en décembre 1860 à Saint-Germain-la Poterie (Oise) ; mort à Maisoncelle-Saint-Pierre (Oise) le 2 janvier 1941 ; secrétaire de la Fédération des Bourses du Travail, 1893-1895.

Militant blanquiste, il fut administrateur de la Bourse du Travail de Paris. Délégué comme tel en février 1892 au congrès de Saint-Étienne, constitutif de la Fédération des Bourses, il fut nommé au Comité fédéral. Il assista au IIe congrès de la fédération à Toulouse, 12-15 février 1893 et, en mai, il remplaça provisoirement au secrétariat son ami Besset emprisonné fin avril. Le IIIe congrès tenu à Lyon du 25 au 27 juin 1894 le confirma dans ces fonctions avec Pelloutier comme adjoint. Il fut éliminé de la direction ainsi que Bernard Besset au IVe congrès, Nîmes juin 1895, au profit de Pelloutier. Il représentait six organisations au congrès de Nantes de la Fédération des syndicats (septembre 1894) qui le nomma membre du Comité d’organisation de la grève générale — Voir H. Girard. En 1896, il fut l’un des fondateurs de l’Association des tabletiers en nacre de Méru que J.-B. Platel devait diriger en 1909 à l’époque de la célèbre grève. En juillet 1910, il fut candidat aux élections cantonales à Méru et il obtint 333 voix contre un radical qui fut élu avec 2 000 voix.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article79327, notice CORDIER Rieul par Henri Dubief, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 30 mars 2010.

Par Henri Dubief

ŒUVRE : Collaboration à La Grève générale de 1893 à 1895.

SOURCES : Brécy, Le Mouvement syndical en France, 1871-1921, Paris, 1963. — Comptes rendus des congrès.

Version imprimable Signaler un complément