RAGOT

Militant syndicaliste ; secrétaire adjoint de l’Union des syndicats de cheminots du Réseau État ; secrétaire du syndicat des cheminots de Nanterre (Seine, Hauts-de-Seine).

Cheminot, militant syndicaliste depuis 1908, Ragot fut un des dirigeants de la grève de 1910. Emprisonné, révoqué, il fut réintégré. Élu le 27 avril 1920 secrétaire adjoint de l’Union des syndicats de cheminots du Réseau État, il remplaça Joseph Lardeux, secrétaire de l’Union, lorsque celui-ci fut appelé début mai 1920 à la tête de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer. Le 31 mai 1920, la Bataille publia l’ordre de reprise du travail qui marquait l’échec de la grève des cheminots. Cet ordre de reprise était signé Ragot. Il fut à nouveau révoqué puis réintégré en 1924.
Ragot fut de 1931 à 1935 secrétaire du syndicat des cheminots de Nanterre. Il prit sa retraite le 25 mars 1937.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7883, notice RAGOT, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 avril 2012.

SOURCES : Arch. Nat. F7/13675. — Syndicats, 18 mars 1937.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément