RABIER Étienne

Mort en déportation ; cheminot ; résistant FTPF de l’Indre.

Employé SNCF à Argenton-sur-Creuse (Indre), maquisard FTPF spécialisé dans le sabotage avec son groupe de cheminots, Étienne Rabier prit le maquis de Dampierre au moment du débarquement. Instructeur au maquis de Guy Lebon (région du Blanc, Indre), il fut arrêté à la fin du mois de juillet 1944 avec Georges Machelidon, torturé et mourut en déportation.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7870, notice RABIER Étienne, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCE : Note de Laubry (Indre).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément