QUÉROY Louis-Léon

Par Marie-Louise Goergen

Né le 17 octobre 1898 à Saint-Martin-Sainte-Catherine (Creuse), mort le 28 mai 1971 à Digoin (Saône-et-Loire) ; employé SNCF ; secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Digoin ; secrétaire de l’Union locale CGT de Digoin ; maire socialiste SFIO de Digoin (Saône-et-Loire) de 1959 à 1971 ; conseiller général de Digoin (1945-1949).

Fils d’un cultivateur et d’une couturière, Louis-Léon Quéroy obtint son certificat d’études primaires puis travailla comme cultivateur avant d’entrer au chemin de fer. Mobilisé du 4 mai 1917 au 15 juin 1920, il entra au PLM à Varennes-sur-Allier (Allier) comme journalier en décembre 1921. Facteur aux écritures à l’essai en janvier 1922, il fut commissionné le 1er janvier 1923, avant d’accéder au grade de commis en février 1926. Muté à Digoin, il y fit presque toute sa carrière, qu’il terminera en janvier 1954 au grade de chef de bureau.
Secrétaire de l’Union locale CGT, il prit une part active au sein de la Fédération socialiste SFIO dont il fut membre de la commission exécutive. Louis Quéroy fit partie du conseil municipal de Digoin depuis 1945. Premier adjoint en 1947, il devint maire en 1959 et fut réélu en 1965. Sa carrière dans le canton fut beaucoup plus chaotique : élu conseiller général de Digoin en 1945, il dut abandonner son poste en 1949. A nouveau battu en 1955, il retrouva son siège en 1961 grâce au désistement du candidat communiste. Cette dynamique de l’union permit à Quéroy d’être réélu en 1967 sous l’étiquette Fédération de la gauche démocratique et socialiste (FGDS). La fédération socialiste lui témoigna régulièrement sa confiance pour les élections législatives : il figura en 5e position, non élu, en juin 1946 ; il fut par la suite l’heureux suppléant du radical-socialiste Durrafour dans la deuxième circonscription de Charolles en 1962, 1967 et 1968 (avec l’étiquette FGDS pour ces deux dernières élections).
Chevalier national du mérite, décoré de la croix de guerre 1914-1918, il s’était marié en janvier 1923 à Varennes-sur-Allier (Allier) avec Maria Perichon.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7837, notice QUÉROY Louis-Léon par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 mars 2012.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Nat. F/1a/3228. F/1cII/270. F/1cII/279. F/1cII/703. — Arch. Dép. Saône-et-Loire 1239 W 108, 127, 140, 152, 205, 207, 212, 220, 231, 282, 283, 297, 313. — Arch. SNCF de Béziers. — Arch. OURS, dossiers Saône-et-Loire,. — Le Cheminot syndicaliste, 1939. — Les élections législatives 1962, 1967, La documentation française. — Notes de Gilles Morin, de Bertrand Porcherot et de Pascal Rigaud. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément