BONNARD Pierre

Né le 3 octobre 1867 à Fontenay-aux-Roses (Seine), mort le 23 janvier 1947 au Cannet (Alpes-Maritimes) ; peintre et lithographe de renom.

Après avoir obtenu son baccalauréat en 1885 et passé sa licence en droit en 1888, Bonnard fréquenta l’École des Beaux-Arts de Paris où il rencontre Vuillard, . Il apprécia les peintures de Gauguin, Degas, Monet, Cézanne. Il débuta par des affiches et des lithographies, exposa aux Indépendants de 1891 à 1893, puis de 1901 à 1906. Il illustra également des livres de Jules Renard et d’Octave Mirbeau.

En 1926, il se fixa au Cannet qu’il ne quitta pratiquement plus jusqu’à sa mort en 1947. Sympathisant libertaire avant la Première Guerre mondiale — le fut-il ensuite ? — il donna plusieurs dessins pour les tombolas des Temps nouveaux de Jean Grave des 23 octobre 1900 et 5 mai 1901.

Peintre post-impressionniste, il fut un grand nom de la peinture du XXe siècle.

Le musée Pierre Bonnard du Cannet consacré à son œuvre ouvrit en 2011.

En 1885, après avoir obtenu son baccalauréat, il entre en faculté de droit, selon les désirs de son père. Il obtient sa licence en 1888. Il suit en même temps les cours de l’Académie Julian et est admis à l’École des beaux-arts de Paris, où il rencontre Vuillard, de qui il se rapproche. Il découvre les peintures de Gauguin, Degas, Monet, Cézanne.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article77963, notice BONNARD Pierre, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 7 juin 2012.

SOURCES : Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs vol. I, pp. 765-767. — A. Dardel, L’Étude des dessins dans les journaux anarchistes de 1895 à 1914, Mémoire de Maîtrise, Sorbonne, 1970.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément