BECKER Henri

Militant socialiste à Paris

En 1904, il était membre du groupe du Parti ouvrier du Xe arr. de Paris.
En avril 1905, Henri Becker fut délégué de la Seine au congrès d’unité socialiste à Paris qui créa la SFIO (voir Aufan). Il s’agit de Henri Becker qui mourut le 6 août 1905 à Paris Xe, à quarante-cinq ans d’une broncho-pulmonie. Il était libre-penseur et franc-maçon. Becker était également membre de la Fraternité du Xe arrondissement, société coopérative de consommation. À sa mort, il était membre de la Commission administrative de la SFIO.

Son fils, André Becker, dut gagner sa vie et devint employé puis représentant en jouets. Il était radical-socialiste. Henri Becker eut pour petit-enfants Annie Kriegel et Jean-Jacques Becker.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article77474, notice BECKER Henri, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 26 juillet 2019.

SOURCES : Lettre d’Annie Kriegel, 27 août 1990. — La Petite République, 26 décembre 1904. — L’Humanité, 8 août 1905. — État civil de Paris. — Notes de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément