BÉALA Joseph, Marius, dit Jas-Béala [BÉALAT]

Né le 15 août 1866 à Firminy (Loire), ouvrier mécanicien-ajusteur ; anarchiste.

Joseph Béala, ouvrier mécanicien-ajusteur, habitait 76, rue Royet, à Saint-Étienne (Loire). En 1889, il alla travailler à Paris, puis, de septembre 1890 à février 1891, fut employé par un chaudronnier de Fourneyron (?) et s’occupa du Réveil des Mineurs. Homme d’action, il était l’ami de Ravachol. Le 24 février 1891, il alla s’installer à Paris avec sa compagne, Mariette Soubert, et c’est chez lui que se cacha Ravachol après le meurtre de l’ermite de Chambles (18 juin 1891). Poursuivi pour complicité avec Ravachol dans les attentats du boulevard Saint-Germain (11 mars 1892), et de la rue de Clichy (27 mars 1892), il fut acquitté ainsi que sa compagne par la cour d’assises de Paris, mais le tribunal correctionnel de Saint-Étienne les condamna respectivement à un an et sept mois de prison le 5 juillet 1892.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article77435, notice BÉALA Joseph, Marius, dit Jas-Béala [BÉALAT], version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 11 février 2017.

SOURCES : Arch. Dép. Loire, 19 M 3. — Jean Maitron, Histoire du Mouvement anarchiste..., op. cit.

Version imprimable Signaler un complément