POUMADÈRE Pierre

Par Marie-Louise Goergen

Né le 6 octobre 1907 à Monassut (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques), mort le 2 avril 1995 à Pamiers (Ariège) ; cheminot ; syndicaliste CGTU puis CGT et militant communiste du Gers puis de l’Ariège ; député de l’Ariège (1945-1951).

Né dans une famille de petits paysans, Pierre Poumadère, titulaire du certificat d’études primaires, suivit les cours par correspondance de l’École universelle. Engagé militaire par devancement d’appel le 14 mai 1927, il sortit caporal de son service militaire de dix-huit mois. Pierre Poumadère entra à la Compagnie du Midi le 9 janvier 1929 ; il était manœuvre en 1930 et fut agent de conduite dans les années 1950.

Pierre Poumadère adhéra au PCF en 1929 ou 1930 et était en 1935 secrétaire du rayon communiste du Gers. Il fut candidat, sans succès, au conseil général dans le canton de Auch-sud en octobre 1934 et Auch-nord en octobre 1937.

Mobilisé en 1939, Pierre Poumadère fut brigadier ouvrier dans les chemins de fer. Il participa à la Résistance dans le Sud-Ouest au sein du Parti communiste clandestin et du Front national. Arrivé dans l’Ariège à la fin de l’Occupation dans le cadre de ses activités clandestines, il y fit paraître, à partir de juillet 1944, l’hebdomadaire Le Patriote ariégeois.

Secrétaire régional du PCF en octobre 1945, Pierre Poumadère conduisit la liste communiste dans l’Ariège aux élections à la première Assemblée nationale constituante. Le PC arriva en tête du scrutin et Pierre Poumadère entra au Palais Bourbon où il siégea à la commissionommission des moyens de communication et des PTT. Il fut réélu aux élections à la seconde Assemblée nationale constituante (juin 1946) et aux législatives de novembre 1946.

Battu aux législatives de juin 1951 – où la liste communiste obtint pourtant, dans l’Ariège, 29,5 % des suffrages exprimés – Pierre Poumarède dirigea, une nouvelle fois sans succès, la liste communiste dans le département aux élections législatives de janvier 1956, la liste recueillit 27,4 % des suffrages exprimés.

Au début de la Ve République, Pierre Poumarède fut plusieurs fois candidats malheureux aux élections législatives dans la 1re circonscription de l’Ariège (Foix).

Pierre Poumadère fut successivement membre du comité de la section PCF de Pamiers en 1956, du bureau de la section de Foix en 1957, à nouveau du comité de la section de Pamiers en 1962-1964, secrétaire de la section de Lavelanet en 1965, enfin membre du comité de la section en 1968. Il signait la plupart des articles de la rubrique Gers dans Le Travailleur. De 1953 à 1968 au moins, il fit partie du bureau fédéral PCF de l’Ariège.

Militant de la CGT, il apparut dans des réunions de secteur à Toulouse dans les années 1950. Secrétaire de l’Union départementale CGT de l’Ariège en 1953, Pierre Poumadère fut membre du bureau de l’UD de 1957 à 1968 au moins, dont de nombreuses années au secrétariat (1959-1960, 1964-1968 au moins).

Conseiller départemental du Mouvement pour la paix en 1961, il en fut le secrétaire départemental de 1962 à 1968 au moins.

Marié, Pierre Poumarède n’avait pas d’enfant.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7727, notice POUMADÈRE Pierre par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 6 juillet 2010.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. SNCF de Béziers. — Comités fédéraux du PCF. — Le Travailleur du Sud-Ouest, 6 octobre 1934. — Dictionnaire des Parlementaires français, La Documentation française. — Notice DBMOF. — Notes de Pierre Lapeyre. — Acte de naissance demandé à Monassut-Audiracq : refusé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément