AMOUROUX

Ouvrier layetier ; coffretier-emballeur à Paris et à Levallois-Perret (Seine) ; militant syndicaliste et coopérateur.

Ouvrier layetier, coffretier-emballeur, 50, rue Letort à Paris (XVIIIe arr.) et à Levallois-Perret (Seine), Amouroux assista comme délégué aux séances du congrès ouvrier de France qui se tint à Paris du 2 au 10 octobre 1876 (Voir Blanchard et Glas. Il intervint le 6 octobre sur le problème de l’apprentissage et de l’enseignement professionnel. Se plaçant sur un plan très général, il attaqua la guerre, les impôts de consommation qui grèvent les prix, les inégalités, l’exploitation de l’homme par l’homme favorisée par la division du travail. Il s’en prit surtout au clergé et réclama l’abrogation de toutes les lois qui lui assuraient le contrôle de l’enseignement, l’abrogation également des lois limitant les droits de réunion et d’association. Il demanda que l’enseignement soit démocratique, gratuit, laïque et obligatoire et l’instruction primaire adaptée aux besoins des agriculteurs. L’enseignement gratuit ouvrira, selon lui, les professions libérales à tous et non aux seuls privilégiés de la fortune.
Précédemment, Amouroux avait été, en 1872, secrétaire-fondateur et administrateur de la boulangerie coopérative de Paris et, en 1873, cofondateur de la coopérative de consommation « la Concorde » à Clignancourt et Grandes-Carrières. Il fut, en 1875, cofondateur et secrétaire d’une commission d’initiative de l’Union des consommateurs de Levallois-Perret.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article76938, notice AMOUROUX , version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 20 février 2009.

SOURCES : Compte rendu du congrès ouvrier de 1876. — Jean Gaumont, Histoire générale de la coopération en France, Paris, Fédération Nationale des coopératives de consommation, t II, 1923.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément