ABELANET André

Par André Balent

Courtier en vins ; militant socialiste de Rivesaltes (Pyrénées-Orientales).

Courtier en vins à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), André Abelanet était un franc-maçon qui fut d’abord un anticlérical militant, sans doute proche des radicaux-socialistes.

En 1896, il fut élu conseiller municipal de Rivesaltes. Il devint socialiste entre 1894 et 1896. Il participa peut-être à la fondation de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales. Fondateur du groupe socialiste de Rivesaltes (1897), qui devint bientôt le plus important de la fédération, André Abelanet resta, en mai 1898, membre du Parti ouvrier français (POF), lors de la première scission de la Fédération socialiste. En septembre 1898, il devint membre du comité de rédaction du Républicain des Pyrénées-Orientales, lorsque cet organe devint officiellement celui de la Fédération socialiste (accord entre la Fédération et le propriétaire du journal, beau-frère de Justin Alavaill).

André Abelanet participa activement à la création du syndicat des ouvriers agricoles de Rivesaltes. En 1909, il fut élu membre de la CA fédérale par le congrès extraordinaire de Rivesaltes, que Lucien Deslinières avait fait convoquer pour évincer Jean Manalt et l’aile gauche de la Fédération. Il resta membre de cette instance dirigeante jusqu’en 1910. Par la suite, il paraît s’être retiré progressivement de la vie militante. Il serait mort entre 1918 et 1920.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article76821, notice ABELANET André par André Balent, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 23 janvier 2014.

Par André Balent

SOURCES : Interview de Émile Dardennede Rivesaltes. — Hubert-Rouger, Les Fédérations socialistes, II, op. cit. — Le Socialiste des Pyrénées-Orientales. — Le Républicain des Pyrénées-Orientales.

Version imprimable Signaler un complément