PONCELET René, Marcel

Par Louis Botella

Né le 4 décembre 1905 à Bar-le-Duc (Meuse), mort le 23 juin 1980 à Thorigny-sur-Marne (Seine-et-Marne) ; chef de groupe ; secrétaire fédéral FO des cheminots (1951-1961).

Fils d’un visiteur au chemin de fer, René Poncelet, employé principal puis chef de groupe au service régional Est de l’Exploitation, militant du syndicat CGT de Paris-Est, prit une part active à la création, le 28 décembre 1947 à Paris, de la Fédération confédérée FO, au sein de laquelle il fut élu membre du bureau fédéral. Dès mars 1948, lors de l’unification de FO avec la Fédération syndicaliste des cheminots (ex-Comité d’action syndicaliste), il appartint au bureau de l’Union Est. Ce mandat fut renouvelé en avril 1950 à Reims, en mai 1952 à Strasbourg et en mai 1954 à Toulouse. La fédération l’avait présenté à l’élection du 28 juin 1948 des représentants du personnel au conseil d’administration de la Caisse de prévoyance de la SNCF.
Lors de la réunion du 10 novembre 1951 du conseil national, René Poncelet fut élu secrétaire fédéral, en charge du contentieux, des activités sociales et de l’intérim du trésorier fédéral. Les congrès fédéraux de 1952, 1954 et de 1956 le confirmèrent dans cette fonction. Il resta au sein du secrétariat fédéral, en mai 1958 lors du congrès fédéral, mais au titre de secrétaire général de l’Union Est, fonction qu’il assumait depuis le mois précédent. Pour quelles raisons changea-t-il de « casquette » ? En avril 1961, Jean Rossignol lui succéda à la tête de l’Union Est et au secrétariat fédéral.
Il représenta, du 16 au 19 septembre 1959 à Salzbourg (Autriche), sa fédération à la conférence de la section des cheminots de la Fédération internationale des transports (ITF).
En retraite, il milita au sein de la Fédération générale des retraités (FGRCF) tout en restant à Force ouvrière. Mais le 13 septembre 1965, le secrétariat fédéral refusa de lui délivrer sa carte d’adhérent FO. Ce refus fut motivé par « des écrits et déclarations de l’intéressé ». La double affiliation FO-FGRCF ne fut plus possible pour les nouveaux retraités depuis le 1er janvier 1965.
René Poncelet s’était marié en novembre 1929 à Arcis-sur-Aube (Aube) avec Suzanne Tallot.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7657, notice PONCELET René, Marcel par Louis Botella, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 9 mai 2012.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Fédération CGT-FO des cheminots. — Le Rail syndicaliste, 1948-1961. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1954 à 1959. — Georges Ribeill, « Autour des grèves de 1947, les scissions de l’après-guerre au sein de la Fédération CGT (CAS, FO, FAC, FgMC) », Revue d’histoire des chemins de fer, n° 3, Mouvement social et syndicalisme cheminot, automne 1990, p. 95-113. — Notes de Marie-Louise Goergen, de Noël Mazet et de Georges Ribeill. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément